Sergio Camporeale

À la frontière du réel et du fantastique, et en cela, résolument ancrées dans la mythologie littéraire et artistique sud-américaine, les œuvres de Sergio Camporeale tissent la mémoire de leur propre histoire. Peuplées de figures grinçantes aux sourires grotesques et aux regards absents, elles disent les mascarades, les excès et les ironies d’une époque marquée par la dictature et les rêves de grandeur. Ces œuvres de dérision nous parlent aussi de nos propres peurs, de nos angoisses et d’une exubérance qui n’est pas étrangère au monde actuel. En cela, elles touchent la fibre archéologique de notre quotidien et font vibrer nos émotions les plus intemporelles.

El conquistador 1
1991
Aquarelle
80 x 120 cm

La presentacion
1992
Aquarelle
80 x 120 cm

La sagrada familia 2
1991
Aquarelle
80 x 120 cm

La sacrada familia 2
1991
Aquarelle
80 x 120 cm

La prediccion
1991
Aquarelle
80 x 120 cm

Familia en la catedral
1991
Aquarelle
60 x 80 cm

Sergio Camporeale

Sergio Camporeale est né à Buenos Aires en Argentine en 1937. Il obtient son diplôme de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Buenos Aires en 1961. Il a débuté sa carrière en tant que publicitaire. Ce métier lui a permis de développer une pratique rigoureuse du dessin. En 1976, il s’installe à Paris avec sa compagne, l’artiste Delia Cujat. Ils y resteront plus de vingt ans. Le couple est retourné vivre à Buenos Aires dans les années 2000.

Dès son arrivée en France, le travail, principalement aquarellé, de Sergio Camporeale est largement exposé en Europe. En 1998, une exposition lui est consacrée au Musée National des Beaux-Arts de Buenos Aires et au Musée d’Art contemporain de Panama.

On retrouve ses œuvres dans les collections des musées en Argentine, Colombie, Venezuela, Uruguay, Mexique, Pérou, France, aux États-Unis et dans de nombreuses collections privées en Europe, États-Unis et Amérique.