Julio Gonzalez

Julio Gonzalez (né en1876 en Espagne et décédé en 1942 en France) est un sculpteur et un peintre associé aux courants cubiste, surréaliste et à l’abstraction picturale. Depuis les années 30, il est considéré comme le père fondateur de la sculpture moderne en fer. L’exposition 100% Dessin présente plusieurs études de sculptures et des bronzes des années 30 et 40.

POUR TOUT RENSEIGNEMENT SUR LES ŒUVRES DISPONIBLES, CLIQUEZ SUR « DEMANDE D’INFOS ».

Julio Gonzalez

Julio Gonzalez est né le 21 septembre 1876 à Barcelone. Son père était orfèvre et ferronnier et sa mère était issue d’une famille d’artistes. Très tôt, son père l’initie au travail des métaux. La famille produit des objets d’artisanat et des bijoux dans un style moderniste catalan. Il fait des études d’arts appliqués à l’École des Beaux-Arts de Barcelone et expose régulièrement son travail décoratif avec son frère et ses deux sœurs dans des Expositions générales de Beaux-Arts en Espagne et à l’étranger où ils remportent de nombreux prix. En parallèle de son activité d’orfèvre, Julio Gonzalez pratique le dessin et la peinture et il suit les cours du soir de l’École des Beaux-Arts de Barcelone.

En 1894, il fait la connaissance de Joaquin Torres-Garcia. En 1899, il effectue son premier séjour seul à Paris. En 1900, la famille vend les Ateliers Gonzalez à Barcelone et s’installe à Paris. Julio Gonzalez y fréquente Pablo Picasso, Manolo, Torres-Garcia et Paco Durrio. Il expose ses peintures pour la première fois en 1907 au Salon des Indépendants. L’année suivante, il entame une collaboration avec le sculpteur basque Paco Durrio. Ensemble, ils exécuteront plusieurs sculptures et travaux décoratifs. En 1912, il réalise ses premiers masques en métal repoussé. En 1917, il travaille comme apprenti soudeur et découvre la technique qui lui permettra de créer des sculptures de fer. À partir de 1919, il crée des sculptures en bronze. Sa première exposition personnelle de peintures, dessins, sculpture, bijoux et objets d’art a lieu à la Galerie Povolozky de Paris en 1922. Il expose ensuite régulièrement à Paris et en Espagne. Il assiste son ami Brancusi dans la préparation de ses expositions. En 1928, Picasso qui travaille sur des projets de sculptures en métal fait appel à son ami Gonzalez pour la réalisation d’œuvres. En 1929, il expose ses sculptures de fer à la galerie Georges Bernheim, au Salon d’Automne, puis à la Galerie de France avec qui il signe un contrat pour l’ensemble de sa production. À partir de 1930, il expose régulièrement ses œuvres en fer et acquiert une notoriété et une reconnaissance grandissante. En 1936, il participe à l’exposition “ Cubism and Abstract Art “ organisée par Alfred H. Barr au Museum of Modem Art de New York. Il participera par la suite à plusieurs expositions organisées par le MOMA.

Pendant la seconde guerre mondiale, il s’installe dans le Lot, puis à Arcueil près de Paris où il décède le 27 mars 1942.